Actualités

Séances de conversation en russe au CLYC :
– les lundis de 10h à 11h (séances animées par Palina Leduc)
– les mardis de 10h à 11h (séances animées par Diana Malinovskaya)
Vous pouvez vous inscrire en ligne dès à présent sur la plateforme LANSAD http://plateforme-lansad.univ-lorraine.fr

Dans Apprendre les langues → Conversations → Sélectionner CLYC dans CRL → Sélectionner Russe dans Langue travaillée → Cliquer sur Appliquer

Ensuite, cliquer sur S’inscrire pour les séances souhaitées.
VENEZ NOMBREUX !

C’est la rentrée au Centre Pouchkine !

Le centre Pouchkine serait heureux de vous rencontrer lors de la journée Portes Ouvertes qu’il organise le
Samedi 12 septembre de 10 à 18 heures dans nos locaux, 
 
14 rue du Cheval Blanc à Nancy
Vous pourrez à cette occasion faire connaissance avec nos différentes activités:
enseignement de la langue russe,
atelier d’icônes et d’enluminures,
chorale,
cours de cuisine russe,
ainsi que diverses manifestations autour de la Russie, concerts, conférences, rencontres informelles autour du Samovar, fêtes du nouvel an russe etc..
Les animateurs et professeurs pourront vous renseigner et présenter leur matière.
Les inscriptions pourront être prises lors de cette journée
En espérant vous voir nombreux, nous vous adressons nos


cordiales salutations

Catherine KRAUSS,
Secrétaire Générale, Centre Pouchkine,
14, rue du Cheval Blanc – 54000 NANCY
06 81 55 70 27

 

Compte-rendu de la commission consultative du 7 avril 2015 :

Présents : Natalya Adamovich, Lioudmila Chvedova, Lucie Kempf, Yana Pacault, Maria Sidorenko, Céline Steiner, Anna Tyurina.

 

Excusé : Antoine Nivière.

 

 

Les représentants étudiants de licence de russe se disent globalement satisfaits de leurs conditions d’études. Ils font néanmoins remonter un certain nombre de remarques et de suggestions. Une partie d’entre elles concernent les enseignements, alors que d’autres se focalisent sur les questions de l’orientation (choix des parcours et/ou des masters) et des débouchés.

 

Les enseignements :

  • Les étudiants de L1 souhaiteraient que les cours de littérature mettent davantage l’accent sur l’analyse et les techniques de dissertation et commentaire de textes.

  • En groupe A, ils aimeraient avoir plus d’heures de grammaire.

  • Le cours de renforcement en langue française, mutualisé avec la L1 d’arabe, ne leur paraît pas réellement adapté à leurs besoins. L’enseignement était essentiellement centré sur la maîtrise des conjugaisons, au détriment des autres points de grammaire.

  • Les étudiants aimeraient savoir où trouver en ligne des dictionnaires, le clavier virtuel et d’autres outils de travail spécifiques à la langue russe.

  • Les étudiants de L3 soulignent le décalage important entre le niveau des russophones et celui des francophones. Ces derniers disent manquer de vocabulaire thématique et souhaiteraient davantage de cours de conversation. Les devoirs préparés à la maison sont beaucoup plus chronophages pour eux que pour les russophones.

 

Réponses de l’équipe pédagogique/pistes de réflexion :

  • Les remarques des étudiants sur le nombre d’heures d’enseignement, notamment en langue orale et grammaire, sont pertinentes, mais malheureusement la configuration des maquettes de diplômes ne permet pas d’y remédier. Il s’agit là de problèmes qui dépassent le cadre du diplôme. En revanche, le CLYC propose 2h hebdomadaires de conversation en russe, assurées par des russophones et les enseignants engagent les étudiants à en profiter. L’an prochain, la responsable de licence transmettra au CLYC les emplois du temps des 3 années de licence, afin que ces heures de conversation puissent être placées si possible en fonction des disponibilités des étudiants de russe. Pour la grammaire en L1, les étudiants du groupe A ont la possibilité, en S2, d’assister en auditeurs libres aux cours du groupe B, afin de renforcer leurs bases.

  • Les remarques concernant le cours de remédiation en langue française ont été transmises, pour information, aux responsables de la licence d’arabe.

  • L’équipe pédagogique s’engage à compléter dans les semaines à venir les ressources virtuelles déjà existantes sur les pages internet de la licence de russe. Les étudiants semblent très peu consulter ces pages ; l’équipe pédagogique les incitera à la faire régulièrement.

  • L’équipe pédagogique sera attentive à la demande des étudiants concernant le vocabulaire thématique. Elle rappelle aux étudiants l’existence du manuel de Michel Duc-Goninaz, Le mot et l’idée (Éditions Ophrys), qui constitue une excellente base.

  • La différence de niveau entre les russophones et les francophones est prise en compte par les enseignants aussi bien en cours qu’au moment de l’élaboration des sujets d’examen. L’équipe pédagogique rappelle que le problème s’inverse pour les russophones lorsqu’ils sont confrontés à la nécessité de rendre des devoirs en français. Ce décalage peut également être considéré comme une possibilité d’entraide et de travail collaboratif. Pour les francophones, la présence d’étudiants russophones est une aubaine pour pratiquer le russe à l’oral.

Choix de parcours et orientation :

  • Plusieurs étudiants de L3 souhaiteraient faire carrière dans l’enseignement du russe et demandent pourquoi il n’existe pas de préparation aux concours de recrutement de l’enseignement secondaire en russe à Nancy. L’équipe pédagogique explique qu’au niveau national, le nombre de poste est très restreint : en 2015, seulement 3 pour le CAPES interne (réservé aux enseignants), 0 pour le CAPES externe, 4 pour l’agrégation externe, 0 pour l’agrégation interne. Pour enseigner le russe, mieux vaut s’orienter vers d’autres structures que l’Éducation Nationale : secteur associatif ou privé. Le Master recherche ouvre par ailleurs la possibilité, à l’issue de la soutenance d’une thèse de doctorat, de postuler pour enseigner le russe à l’université.

  • Les étudiants de L1 s’interrogent sur le choix d’options à faire en 2e année. L’équipe pédagogique, après avoir répondu aux questions concrètes de la représentante des L1, s’engage à approfondir l’information sur ces options lors des réunions de rentrée 2015. Elle rappelle par ailleurs que les enseignants sont disponibles à tout moment de l’année pour en discuter lors d’entretiens individuels.